Et si je les tuais tous Madame ?

vendredi 09 octobre 2015 à 19h

Tarif normal : 14 €

Tarif réduit : 11 €

Abonnement "3 ou 4" : 9.5 €

Abonnement "5 ou +" : 8 €

Et si je les tuais tous Madame ?

Théâtre / 1h / Cie Théâtre Acclamations

Soirée d'inauguration du théâtre sur le thème du Burkina Faso

Pendant l'été, le Griffon aura fait peau neuve :

  • Modification du hall d’accueil afin de permettre un accueil aux personnes ayant des difficultés à se déplacer,
  • Changement de l’habillage des murs,
  • Mise en place de 200 nouveaux fauteuils en gradins,
  • Améliorations techniques ….

Afin de célébrer dignement l’évènement, chacun est convié dès 19h à un « pot amical » en présence des élus de la commune et du secteur, de l’auteur et metteur en scène du spectacle de 20h30, de l’association « La case d’Alidou » qui œuvre tout au long de l’année pour promouvoir les voyages solidaires et qui en parallèle, travaille en lien étroit avec le village de Gon Boussougou au Burkina Faso.

Le spectacle

En costume cravate gris, austère, il interpelle une femme au volant de sa voiture à un feu rouge pour lui demander conseil le temps que le feu passe au vert.

Bien sûr le temps est distendu. Dans ce laps de temps d'une heure, le personnage se pose des questions sur sa vie. Mais aussi la vie de son pays, entre misère des uns et luxe des autres, entre futur assuré pour les uns et incertitude pour les autres. Tout au long de ce monologue, d'autres personnages interviennent pour l'interroger, son père, sa mère, son meilleur ami, sa femme et même son jeune fils...

Tous lui demandent pourquoi il a abandonné sa famille, pourquoi il a fui. L'absence de travail, l'absence d'espoir et d'horizon à leur offrir.
Ces personnages sont incarnés tour à tour par trois autres hommes présents sur scène, dont les deux musiciens du groupe Faso Combat. La musique fait partie intégrante du spectacle.

A travers leur voix, leurs paroles, leur musique, Aristide Tarnagda a choisi de mêler théâtre et musique traditionnelle, représentant le pays aujourd'hui, pris entre modernité et tradition, pour le meilleur et pour le pire. A travers Lamine et ses mots c'est tout un pays qui parle et qui se cherche une identité et un futur

Durée : 1 heure
Texte et mise en scène :
Aristide TARNAGDA
Scénographie : Charles OUITTIN
Création lumière : Mohamed KABORE
Avec : Lamine DIARRA, David MALGOUBRI, Salif OUEDRAOGO, Bonssa Hamidou YODA



HAUT